Imhotepsolutions

Faire une simulation avant votre déclaration de revenus 2020

Précéder sa déclaration de revenus par une simulation préalable se révèle plus pratique étant donné que les simulateurs prennent compte des nouveautés enregistrées dans l’univers fiscal. De plus, la déclaration se fait désormais en ligne, et les mêmes rubriques seront reprises dans le formulaire de déclaration.

En quoi la simulation facilite-t-elle la déclaration ?

En anticipant sa déclaration, le contribuable saura à l’avance s’il a bien réalisé celle-ci, s’il est imposable ou non, s’il n’a pas omis de déclarer ses réductions et ses crédits d’impôts ainsi que la déduction de ses frais et charges. Ainsi, la simulation lui permet non seulement de bien remplir sa liasse mais aussi d’optimiser sa fiscalité.

Ordinateur, Coupe, Gadgets

En réalisant une simulation, le contribuable pourra aussi estimer le montant de sa réduction d’impôt en optant pour les produits de placement à vocation défiscalisante. Ce, que ce soit sur l’immobilier ou sur les PME, aussi bien en France métropolitaine que dans les DROM COM. La simulation lui permet donc de rentabiliser son portefeuille d’investissements en choisissant le produit de placement qui lui convient le mieux.

De plus, beaucoup de nouveautés entrent en compte cette année dans le domaine de la fiscalité. Entre autres la modification du barème et des tranches imposables, suite à l’annonce de la baisse de l’impôt sur le revenu par Emmanuel Macron. Les nouveautés concernent aussi l’apparition de nouveaux dispositifs de défiscalisation en 2019, tels que la loi Denormandie. Idem pour les nouveaux types de dons donnant lieu à une réduction fiscale, par exemple les dons pour la conservation et la restauration de Notre-Dame de Paris. L’exonération d’impôt pour les aidants familiaux en lien avec la prestation de compensation du handicap fait aussi partie des nouveautés non prises en compte dans les anciennes déclarations.

En résumé, les simulateurs sont constamment mis à jour par rapport à ces changements ainsi qu’aux nouvelles lois de finances récemment votées. Quoi qu’il en soit, que le mode de calcul est basé sur le même principe : le comptage du nombre de parts fiscales, le calcul du montant des revenus imposables, la référence au barème progressif de l’impôt, la multiplication du nombre de parts du quotient familial, les ajustements nécessaires.

Effectuer sa déclaration en 2020

Les déclarations continuent de se faire en ligne sur l’espace particulier de chaque contribuable et ce, sur le site officiel des impôts. Seuls ceux qui ne disposent pas de la connexion internet auront recours à la déclaration version papier.

Une fois la déclaration effectuée, le contribuable reçoit son nouveau taux de prélèvement à la source. Celui-ci entre alors en vigueur à partir de septembre 2020 jusqu’en août 2021, puisque le nouveau taux sera modifié à partir de la nouvelle déclaration 2021 sur les impôts de 2020, et ainsi de suite.

En ce qui concerne les dates limites pour la déclaration 2020 sur les revenus 2019, elles sont fixées en juin en fonction du département dans lequel le contribuable est établi. Les dates diffèrent également selon le mode de déclaration : dématérialisé ou sur papier.

Pour rappel, voici le calendrier fiscal pour l’année 2020 : le versement de l’acompte de 60% relative aux réductions d’impôts et aux crédits d’impôts a été fixée le 15 janvier 2020. La déclaration préremplie des revenus est réalisée du 20 avril à mi-mai 2020. L’ouverture de ladite déclaration est fixée le 20 avril. La date limite de dépôt est fixée courant juin et diffère selon les départements : le 4 juin, le 8 juin et le 11 juin. Ceux qui réalisent leur déclaration papier ont pour date limite le 12 juin. L’avis d’imposition sera réceptionné fin juillet. Le versement de l’excédent d’impôt est programmé pour le mois d’août, de même que le solde de régularisation pour ceux qui ont payé moins.

ES

  1. 29 Mars 2020Un profesional en el campo le informa sobre equipos informáticos392